L’araignée fait moussette

Publié le par chef Casa

La Moussette, n’est pas une adolescente taciturne, personnage d’un film de Robert Bresson, qui vit dans la solitude (la mouchette pas le gars Robert) dont le père est alcoolique et la mère gravement malade, et qui, un soir d'orage, s'égare dans la forêt et accepte l'hospitalité d'un braconnier qui abuse d'elle…

 

Pas plus qu’un instrument ancien ayant la forme d'un ciseau destiné à tailler la mèche brûlée d'une chandelle…

 

Et encore moins une artiste de supposée 13 ans pour toujours, simple fiction créée par un(e) artiste bien réelle à l’identité mystérieuse.

 

Non ! La mouchette est un pur moment de bonheur, une araignée de mer dont la carapace n’est pas encore solide et qui cache sous celle-ci une saveur incomparable.

 

Ce gros crabe épineux des côtes de France dans sa version molle je l’ai découvert sur l’étale d’Arlette, au marché de Rocabé, à Saint Malo, pour 4 € du kilo, et à ce prix là, faut pas se priver.

Vous pouvez cuisiner la mouchette comme à l’amicale des Bretons de Champigny…

 

Mouchette à la bretonne

 

Préparation ; 30 minutes

Cuisson ; 15 minutes

 

Victuaille pour 4 malouins : 2 mouchette, du gros sel de mer, 4 cornichons, 3 échalotes, 3 oeufs durs, 1 cuillerée à soupe de moutarde, 1 dl dhuile, le jus d’un citron, du persil, 1 feuille de laurier

 

Frottez les mouchettes dans l’eau avec une brosse en chiendent.

Mettez une marmite d’eau à bouillir avec une bonne poignée de gros sel, du laurier et des queues de persil ; plongez les mouchettes dans cette eau bouillante ; laissez cuire 15 minutes et laissez refroidir dans l’eau de cuisson.

Egouttez les mouchettes ; détachez les pattes ; cassez-les et retirez-en la chair. Ouvrez les carapaces ; retirez les parties crémeuses et le corail que vous mettez de côté ; ouvrez les alvéoles internes et retirez-en la chair que vous mélangez avec la chair des pattes.

Hachez 3 échalotes ; pilez le jaune de oeufs durs ; travaillez ces 2 jaunes avec les échalotes et une cuillerée à soupe de moutarde ; incorporez peu à peu l’huile en tournant comme pour une mayonnaise ; hachez les cornichons, ajoutez- les à cette sauce ; écrasez à la fourchette la partie crémeuse et le corail que vous avez mis de côté ; mélangez à la sauce moutarde ; ajoutez en dernier lieu toute la chair des pattes et du corps émiettée ; arrosez le tout avec le jus d’un citron.

Regarnissez les carapaces des mouchettes avec cette préparation ; saupoudrez abondamment de persil finement haché et du 3éme oeuf dur passé à la moulinette.

Servez très frais.

 

 

… Ou à ma façon, nu et simplement plongée dans l’eau bouillante. Son bon goût fera le reste…

Vous pouvez à la limite l’accompagner d’une mayo maison et pour cela je vous offre (la maison de ne recule devant aucun sacrifice) la recette pour ne jamais rater celle-ci.

 

La mayonnaise à chaque fois c’est bon

 

1 - Tous les ingrédients à même température

2 - Séparez bien les 2 jaunes du blanc

3 - Ajoutez 1 cuillère à soupe de moutarde. Mélangez

4 - Laissez reposer le mélange jaune d’œuf et moutarde 15 mn.

5 - Salez et poivrez

6 - Commencez à ajouter l’huile en un fin filet et  tournez toujours dans le même sens, pour ne pas la casser.

7 – Faites-la blanchir avec un petit filet de vinaigre chaud puis mettez-la au frigo 20 mn. Vous aurez ainsi une mayonnaise qui ne croûte pas.

8 – En sortant du frigo un petit coup de sel et de poivre et hop ! Tous le monde à table !

Publié dans Avant de mourir !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article